Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité



MessageSujet: [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]   Mar 25 Aoû - 18:12


">
Clish!

Avec  Kalis   Antoy
"Toute la Magie que j'ai connu, j'ai dû la faire moi même.", "Je suis le papillon, lui une flamme, et je vais me brûler. Je le sais."


Mercredi.
Le jour des crêpes et des mirabelles en été.
Le jour d'un chocolat chaud fumant et d'une orange en hiver.
Le jour de quelques clichés volés à la magnificence de la nature.
Le jour ou les lèvres de la blonde effleuraient la peau ridée de sa grand mère. Elle humait les odeurs sucrées de la cuisine, écoutait les rires de ses sœurs après une anecdote de Mamily, sentait le vent dans son dos pendant une balade dans les bois sur une monture.
Le jour ou elle arrêtait de courir après son futur en allant en cours, et vivait son présent. Tellement beau si on prenait le temps de s'arrêter pour le vivre, au lieux de le regarder à travers des photos plusieurs années plus tard.

Aujourd'hui, c'était Mercredi, un mercredi étrange puis ce que rien de ce qu'elle vivait ce jour là ne ressemblait aux mercredi habituels. Levé aux aurores le matin, le roulis d'une valise sur le parquet, et l'entrechoquement de bols et et de tasses fourrés à la hâte dans le lave vaisselle résonnaient encore dans la tête de Lucie. Son père avait fermé « la marmite » pour ce jour, et non, sa mère ne l'avait pas emmené chez sa grand mère avec Aglaé Harmony, et Chloé.

Ils étaient tous montés dans la vieille languna grise, celle qui faisait ronronner le moteur 10 minutes avant d'accepter de démarrer. Celle dont le coffre ne s'ouvrait que de l'intérieur, et dont la porte avant refusait de se fermer. Et entasser à 6 dans la voiture, ils roulèrent pendant une heure et demie en direction de Londre . Aglaé s'était endormie sur son épaule, tandis que Harmony et Chloé se chamaillaient derrière parce que l'une d'elle avait soit disant abîmer les chaussures de l'autre. Le silence se relayait de temps à autres avec les milles recommandations de sa mère, et les débats à la radio que son père écoutait avec intérêt.  LA blonde tentait de croiser son regard dans le miroir de la voiture, et vit dans ses yeux gris ce qu'elle redoutait. Elle vit qu'il ne comprenait toujours pas ce que sorcières voulaient dire. Elle vit que pour lui, c'était une adolescente sans aucuns talents qui essayait de briller en lançant des sorts stupides, au lieux de se concentrer sur ses études. Elle vit qu'il ne lui faisait toujours pas confiance. Comme toujours. Pour toujours.


Au moins, il s'intéressait à elle, pas forcément de la meilleure des façon, mais c'était autrement que pour lui faire réciter une leçon de Physique, et c'était déjà beaucoup pour Lucie. Poudlard.  Le mot du jour, sa destination finale.Et bien qu'il fallut un bon moment de discussion avec le contrôleur pour lui expliquer que son billet indiquait qu'il fallait se rendre à la voix 9 ¾ sans qu'il ne les prennent pour des fous, elle finit par se retouver sur le quai, sa valise à la main. Les aurevoirs furent bref, un signe de tête approbateur et une main passant sur sa chevelure dorée de la part de son père. Une étreinte étouffante de la par de sa mère, et un petit signe de main pour ses sœurs.

Et maintenant elle y était, face à château imposant, à ces visages inconnus qu'elle observait discrètement derrière sa cascade de cheveux. LA blonde se laissa choir au bord du lac d’où miroitaient les arbres qui le longeait. Elle s'était adossée à l'un deux, et repensait à cette journée, triturant entre ses doigts trois auto-portraits de elle même. Elle devait les envoyer avec le formulaire d'inscription si elle voulait avoir une chance d'être acceptée pour le stage de photos à Londres. Et puis ces deux mirettes qui étaient l’océan calme fixèrent un garçon de son âge. Un peu plus âgé peut-être. Elle l'aurait bien interpellé pour lui demandé en quelle classe il était, mais s'abstint, observant ses cheveux bruns ébouriffés, et son uniforme vert et argent du coin de l'oeil. Le jeu d'ombre et de lumière sur son visage était incroyable, et elle ne put s'empêcher de sortir son appareil, réglant minutieusement les paramètres jusqu'à ce qu'on entende le reconnaissable :
-Clich !

Nul doutes que le garçon l'avait entendu, et le visage de la blonde se transforma en mode « prit la main dans le sac » alors qu'elle se levait pour lui dire :
-La lumière rendait vraiment bien tu sais ! T'auras peut-être l'honneur de te retrouver dans une galerie de photo à Paris ! Oh, au passage moi c'est Lucie !

Elle lui fit un clin d’œil, et se détourna de lui, son minois penché sur l'appareil photo, et le laissant là, planté sur la pelouse, elle alla s'adosser à un arbre, face au lac, ou l'on ne voyait que ses cheveux d'or qui dépassait..


fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 116
Localisation : Tout près.

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'ébène, coeur de dragon, souple, 31,25 cm.
Fonction / Année d'Etude: 6 ème année
Sang : Impur

MessageSujet: Re: [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]   Mar 1 Sep - 22:47

Les moments que Kalis préfère sont les moments ou il est seul. Parfaitement seul.
Sans personne pour le déranger ou pour lui raconter sa vie; de toute façon il n'est pas du genre bavard. S'il le voulait, il pourrait ne parler à personne pendant toute une semaine sans problème.
Plongé dans l'ombre, le surnom qu'on lui donne; "le garçon de la nuit", lui va parfaitement bien. Distant, froid. Du genre mystérieux.
Il n'est pas rare de le voir seul, il est plutôt solitaire ce qui est fait que l'apercevoir  souvent au bord du lac ou à la lisière de la forêt interdite est quelque chose de courant. Ce jour là, il se trouve au pied d'un arbre, tout près du lac et ça doit faire plus d'une heure qu'il fixe l'eau calme et silencieuse tandis que les minutes avancent lentement.
A rester immobile autant de temps, on pourrait penser qu'il lui arrive de s'ennuyer...Mais Kalis ne s'ennuie jamais.
Cette après midi, il sentait parfaitement le regard des deux filles qui étaient posées non loin de lui. Mais il n'en fit rien, se contentant de sourire au coin des lèvres comme à son habitude.
Puis c'est alors que perdu dans ses pensées, il entendit un léger déclic et d'instinct, il se tourna vers une jeune élève qui se tenait tout près des deux autres.
Il aperçut alors l'appareil photo qu'elle tenait et devina tout de suite ce qu'elle venait de faire, surtout grâce aux rires des deux autres élèves. Il ne dis rien sur le coup, se leva et se dirigea instinctivement vers la fille qui semblait fière de ce qu'elle venait de faire.
Impulsif comme il était, Kalis réagissait toujours au quart de tour. Il s'empara de l'appareil photo avant qu'elle n'essaye de le ranger et l'observa sous tout les angles. Vu qu'il était lui même d'origine moldue, il savait parfaitement de quoi il s'agissait. Il fixa la fille quelques instants puis recula, l'appareil toujours en mains.

-Et si je balançe ton machin dans le lac, j'aurais toujours l'honneur de me retrouver dans une galerie de photos à Paris ?

Kalis n'ajouta aucun mot, se dirigeant à grands pas vers le lac, l'appareil en mains. Il sourit en coin, c'était ce genre de situations qui lui plaisait. Il mis l'appareil photo de Lucie au-dessus de l'eau en menaçant de le lâcher.
Bien sûr, il n'allait pas le faire; c'était juste une manière de lui faire un peu peur.

-Moi c'est Kalis. Ravi de te rencontrer.

Il ne se contenta juste que d'un simple sourire en coin, comme toujours, lançant un petit air de défi à la jeune élève.

-Pourquoi tu m'as pris en photo ? Je suis si beau que ça ?  Ricana t-il doucement.

Sa prétention était souvent visible dans ces moments là et elle lui pendait au nez. Il fixa Lucie, regardant tout de même au coin de l'oeil les deux autres filles qui n'avaient pas bougées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]   Mer 2 Sep - 21:03


">
Clish!

Avec Kalis Antoy
"Toute la Magie que j'ai connu, j'ai dû la faire moi même.", "Je suis le papillon, lui une flamme, et je vais me brûler. Je le sais."

Les prunelles de la blonde glissèrent vers les deux filles un peu plus loin. Collée l'une contre l'autre, si elle n'était pas complètement à l'ouest précédement, elle aurait remarqué que toute leur attention était tournée vers le vert et argent. Elles gloussaient, parlaient à voix basses avant d’éclater de rire, et bientôt s'intéressèrent à Lucie qui empiétait sur leur territoire, bouchant la vue de leur prince charmant. Pathétique.

Un long soupir sortit des lèvres boudeuses de la Bleue et argent. Elle détestait ce genre de filles, et personne, personne ne semblait savoir à quel point elles étaient dangereuses, méchantes, et tellement mesquines. Balzac à dit : «Pour savoir jusqu’où va la cruauté de ces charmants êtres que nos passions grandissent tant, il faut voir les femmes entre elles. » Lucie le savait ça. Ce n'est pas pour rien que les amis qu'elle a eut au cours de sa vie se comptent sur les doigts d'une main. Sa mâchoire se contracta et elle leva les yeux vert Kalis pour lui demander lasse :
-T'en a pas marre d'être sans arrêt observé par ton fan club féminin dont le cerveau fond face à toi ?

Le regard mauvais elle se risqua à un deuxième coup d’œil vers les deux filles, moment que le garçon choisi pour lui arracher l'appareil photo des mains. Sursautant légèrement, ses doigts se tendirent pour le récupérer alors qu'elle lui expliquait :
-C'est un appareil photo, rend ste plait !

Pas de réaction, il se contenta de la fixer, reculant peu à peu vers le lac, chamboulant tout ordre de pensées de Lucie. Il était sérieux là? Il savait qu'il tenait là entre ses mains 3 ans de travail acharné? Il savait qu'il était en train de la torturer pour une malheureuse photo qu'elle aurait accepté de supprimer si il le lui avait demandé? Il savait qu'il jouait avec ses sentiments et qu'il n'avait PAS le droit! Elle déglutit avec difficulté le foudroyant du regard. Si il osait, il était mort. Avait-il déjà vu Lucie en colère? Lucie la fille dans l'ombre des autres, Lucie qui préférait les animaux aux humains, Lucie qui semblait si douce et si gentille d'apparence. Purée il se rendait pas compte qu'il la rendait folle avec ses paroles destinées à lui faire du mal ? Son déjeuner se battait furieusement avec son estomac, comme si lui aussi ressentait la colère qui l'envahissait.

Mais elle ne disait rien, ne laissant aucune colère abîmer son jolie visage pour le moment. Il cherchait la limite. Peut-être croyait-il qu'il suffisait d'avoir un look avantageux pour que tout le monde l'apprécie, mais si il savait à quel point elle le détestait à ce moment là.... Ses paroles lui restèrent dans la gorge, et elle avança lentement, ses yeux plantés dans les siens sans qu'elle ne sourcille un seul instant. Arrivée à sa hauteur, elle le toisa du regard et appuya son doigts sur son torse avant de lui dire ses quatre vérités :
-Étant donné le titre de l'exposition de paris j’appellerais pas ça un « honneur » ! Tu crois qu'il te suffit de me mettre un couteau à la gorge pour que je te supplie à genoux en oubliant ma dignité ! Bah tu te trompes, je suis pas une pimbêche que t'as l'habitude de côtoyé ou un imbécile te croyant le dieu de l'école OKAY !

Elle rigola doucement observant son appareil photo amusée et finit par lui dire :
-Sinon enchanté monsieur Kalis ! Pourquoi ça te ferait quoi que je te dise que t'es beau ? Relax y a pas de risques!Et je te rassure il y a bien plus beau mec que toi premièrement. Deuxièmement les photos ne sont pas toujours là pour mettre en avant la beauté mais c'est porteur d'un message. Et ensuite si t'avais la gentillesse de me redonner mon appareil je t'en serais reconnaissante !

Fulminant de tout son être elle tenta de l'attraper mais étant donner que ses yeux étaient à la hauteur de son cou à lui, il était un peu difficile de lui chopper ça sans se mettre sur la pointe des pieds. Et vu que elle aussi était un peu brutale des fois, elle le fit tomber sur la pelouse par accident en essayant de chopper son bien le plus précieux. Très grave erreur. Un crac se fit entendre et alors qu'elle écrabouillait de tout son poids le garçon et qu'elle lui avait fait bouffer de l'herbe (non sans plaisir), elle bondit sur ses pieds pour s’accroupir devant le décédé.
-Kaaliiiiiiiiis !

Un grognement se fit entendre alors qu'elle sortait sa carte mémoire et tout ce qu'elle put récupérer qui n'était pas hs. Une larme pointa le bout de son nez au ras de son cil qu'elle essuya rapidement avant de se tourner vers lui les yeux brillants de colère :
-T'es content !!?

Le fait qu'il ai put l'atteindre autant, faire d'elle quelqu'un de vulnérable et la rendre aussi en colère l'effrayait. Qui était-il pour la regarder de haut et pour s'amuser à la rendre furieuse ?




fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 116
Localisation : Tout près.

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'ébène, coeur de dragon, souple, 31,25 cm.
Fonction / Année d'Etude: 6 ème année
Sang : Impur

MessageSujet: Re: [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]   Mer 2 Sep - 23:22

- Qu'est ce que tu veux que j'te dise ? Sourit il. Plus beau que moi ? Possible. Mais ça m'étonnerais.

Il posa de nouveau ses yeux sur les deux élèves, les fixant un peu plus longtemps que d'habitude puis fixa son regard clair sur la jeune fille devant lui.
D'un côté, les voir ainsi s'extasier sur son petit côté rebelle et mystérieux l'agaçait mais de l'autre il avait toujours cette petite satisfaction d'avoir un certain avantage sur les autres garçons.
Une fois encore perdu dans ses pensées, il ne réagit pas tout de suite quand la jeune fille se rua sur lui le faisant tomber face contre terre. Kalis sentit sa nuque se craquer sous le choc et le goût de l'herbe fraîche emplit sa bouche. D'abord, il sentit le poids de Lucie l'écraser contre la terre puis elle se releva. Le garçon l'entendit glousser son prénom à côté de lui et il se releva dans un grognement, se passant une main derrière la nuque.
La jeune fille ne semblait pas se préoccuper plus que ça de son sort, mais elle pleurait plutôt son appareil photo.

-Mais t'es malade de faire ça ! Ca t'arrive souvent de sauter sur tout ce qui bouge ? Cracha t-il en lui jetant uns de ses plus horribles regards noirs. T'as failli me briser la nuque, pauvre fille !

-Content ? Dit il, ahuri. Oh mon dieu les filles... ! Oui oui j'ai failli perdre ma tête à cause de ton engin mais je suis heureux comme une paquerette dans un champ de fleurs!

Finalement, vu qu'elle ne répondit pas tout de suite et que sa nuque lui faisait moins mal, Kalis se coucha sur le côté, observant la jeune fille, sa tête soutenue par sa main droite.

-Oh et pour te répondre, sache qu'avoir un fan club est uns de mes plus grands succès. Ca n'est tout de même pas ma faute si je suis craquant. D'ailleurs, je pari ma tête qu'un jour, tu en feras partie, toi, de mon fan club.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité



MessageSujet: Re: [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]   Jeu 3 Sep - 18:22


">
Clish!

Avec Kalis Antoy
"Toute la Magie que j'ai connu, j'ai dû la faire moi même.", "Je suis le papillon, lui une flamme, et je vais me brûler. Je le sais."


Un volcan. C'est ce qu'était Lucie à ce moment là. Ce garçon la rendait dingue! Pour qui il se prenait d'abord? Il avait fait quoi à 16 ans à part hériter d'un physique pas mal pour se croire le roi du monde?

Toute son attitude la perturbait. Il n'y avait pas d'autres mots. On l'avait bien insultée, dénigrée, fait pleurer, persécutée, détestée . Mais jamais, jamais, on lui avaient dit des méchancetés en face. Toujours, ils s’arrangeaient pour qu'elle entende ce que l'on disait d'elle, pour que les ricanements parviennent à ses oreilles, et que ses doigts pointés vers elle soit dans son champs de vision. Kalis était différent. Il disait simplement ce qu'il pensait en face d'elle, et se la pétait un max. Et pourtant, même si elle ne ressentait pas la cruauté pure chez lui qu'elle avait ressenti plus jeune avec d'autres enfants, il lui faisait plus peur.

Son cœur s’accélérait quand ses yeux croisaient les siens. Lucie craignait qu'il ne dépasse la limite qu'elle avait toujours refusé que quiconque franchisse. Comment quelqu'un pouvait -il autant l'atteindre ? Comment se faisait-il que la carapace qu'elle s'était construite petit à petit, il la brisait sans efforts. Il la mettait en colère là ou elle aurait simplement baissé les yeux et rebroussé chemin tête baissée. Et découvrir cette rage en elle qu'il lui pointait du doigts en la provocant l'effrayait. Mais elle ne disait rien, ses doigts tremblaient de rage par instant alors qu'elle se détournait de lui, ses yeux fixant l'herbe alors qu'elle écoutait ce qu'il disait sans broncher. Il put voir sa sa mâchoire se contracter quand il l'accusa d'avoir manqué de le tuer et elle ferma les yeux. Il lui faisait mal. Et elle ne devait pas être assez courageuse pour supporter la douleur puisqu'elle lui cracha à la figure alors qu'il prenait ce ton ironique qu'elle détestait tellement entendre dans sa bouche :
-Si mon engin comme tu dis , tu l'avais laissé ou il était au lieux de me menacer de le faire tomber, t'aurais pas eus mal ! ET MON APPAREIL PHOTO MARCHERAIT ENCORE !

Les yeux brillants de colère, elle le foudroya du regard, tripotant les débris de son bien le plus précieux entre les doigts, contenant une larme qui se battait furieusement avec sa paupière. Elle ne pouvait pas pleurer. Pas devant lui. Jamais il ne devait la voir comme quelqu'un de faible.

Et puis, l'air de rien, il se coucha sur le côté, la fixant de ses yeux bleus avant de lui relancer des piques auxquelles elle répondit par un rire jaune avant de poursuivre :
-Si tu tiens autant à ta tête qui est visiblement la seule chose sur qui tu peux compter pour obtenir ce que tu veux, je te conseille pas de la parier dans un paris ou tu es sûr de perdre. Jamais je ne ferais parti de ton fan club d'accord? JAMAIS!

Et puis, elle détourna son minois du jeune homme se couchant dans l'herbe, ne laissant voir que son dos, et ses cheveux d'un blond extrême. Il allait partir elle le savait. Il fallait juste qu'elle attende qu'il se décide à le faire. Et le plus dingue dans tout ça, c'est qu'elle voulait le voir loin d'elle autant que de rester avec lui. Ça oui, jamais personne ne l'avait énervé autant, mais jamais personne n'avait pris le temps de la regarder dans les yeux une seule fois non plus. Bien sure à présent elle était une peste à ses yeux, elle en était sûre, mais provoquer des réactions positives ou négatives n'avaient pas d'importance, du moment qu'elle n'était pas aux yeux de tout le monde le fantôme sans intérêt.



fiche codée par shirosaki
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 116
Localisation : Tout près.

Carte du Personnage
Baguette : Bois d'ébène, coeur de dragon, souple, 31,25 cm.
Fonction / Année d'Etude: 6 ème année
Sang : Impur

MessageSujet: Re: [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]   Ven 4 Sep - 17:37

Apparemment, la jeune serdaigle ne semble pas prête à se calmer et à rigoler un bon coup avec lui. Mais Kalis s'en contre fichait. Si il avait réagi comme ça et que cette histoire avait pris un mauvais tournant, ça n'était surement pas sa faute.
Il ne répondit à aucune des fois ou elle l'enguela, la laissant parler avec toujours ce sourire au coin des lèvres; un peu moqueur.
Pour finir, Lucie se mit dis à lui, ce lui retira un soupir amusé et il leva les yeux au ciel. Il observa longueument sa chevelure blonde, son sac puis de nouveau elle.

*Perdre ? Moi ? Jamais.*

Il se redressa légèrement pour regarder le visage de la jeune fille par-dessus son épaule, sourit toujours et se leva. Valait mieux la laisser bouder seule. C'était comme ça avec les filles. Kalis ne les avaient jamais vraiment compris et ça le faisait souvent sourire. Il savait que ça ne servirait à rien de répliquer car elle chercherait toujours à avoir le dernier mot.
La jeune fille pourrait penser ce qu'elle veut. Que quand elle se retournerait, Kalis serait toujours là...A attendre qu'elle se calme et prête à reprendre leur discussion. Cependant , ce que lui savait, c'est que quand Lucie se retournerait, il aura disparu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Terminé] Clish! quand une serdaigle rencontre un serpentard.... [PV Kalis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» MATCH #5 SERDAIGLE VS SERPENTARD
» Match #5 - SERDAIGLE vs SERPENTARD
» MATCH #5 : SERDAIGLE VS SERPENTARD
» Match: Serdaigle vs Serpentard !
» Serdaigle contre Serpentard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Poudlard :: Exterieur du Château :: Le Bord du Lac-