Dolores Ombrage et les mangemorts ont pris le contôle de Poudlard, venez participer à la libération de l'école la plus réputée du monde sorcier
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Incertitudes et retrouvailles [Gany]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Messages : 74

Carte du Personnage
Baguette : 28 cm, relativement souple, chêne blanc, écaille de Noir des Hébrides
Fonction / Année d'Etude: Sans emploi / formation médicomage
Sang : Mêlé

MessageSujet: Incertitudes et retrouvailles [Gany]   Jeu 28 Mai - 20:50


Retrouvailles et Incertitudes


Ce matin là avait vu naître un ciel ocre mêlé d'or et de pétale de rose mais ces couleurs de toute beauté tiraient doucement vers une plus grande clarté. Une étendue azuré avait donc engloutit ce tableau matinale aux alentours de neuf heures et, afin de profiter de cette splendide journée qui s'annonçait au loin, une demoiselle aux longs cheveux noisette s'était lancée dans une petite balade sur le teritoire de Soren.
Une agréable brise jouait avec ses cheveux alors qu'elle longeait un petit ruisseau, les courbant sans cesse au grès du vent. Cependant, Sandy Brownthorne ne semblait que peu se soucier du chaos qui prenait sa longue chevelure, trop absorber par les divers parfums qui l'entourait. Ses capacités lupines continuait à l'étonner et ce, encore à ce jour. En effet, elle pouvait sentir l'odeur qui émanait des pins, des chênes, des noisetiers, l'odeur du lapin qui attendait patiemment son passage, tapis sous des racines, celle de ses congénères qui évoluaient à plusieurs mètres de là, et cela, sans même se focaliser sur un seul de ces éléments.

Oui, elle était totalement fascinée par ces attributs que lui conférait ce que beaucoup considérait comme un "Fléau", et bien qu'elle devait payer le douloureux tribu de quelques nuits de douleur intenses en échange de cela, Sandy ne regrettait absolument pas son choix. Elle aimait sa nature de louve et l'assumait avec grand plaisir bien qu'il était vrai que, parfois, cette même nature pouvait la conduire à quelques dérapages...

Sa main droite s'apposa alors, presque instinctivement, sur son ventre légèrement arqué tandis que son regard d'une beauté sans pareil s'embrumait doucement et sans un mot. Son esprit semblait errer parmis les abymes de souvenirs et réflexions qui la tourmentait depuis quelques nuits, néanmoins, la demoiselle semblait incapable d'en vouloir à celui qui causait ces maux.
Après tout, Ganymède ne lui avait causé aucun véritable tord, mais...

La demoiselle stoppa soudainement sa marche et accorda un sourire emplit de douceur à l'encontre d'un jeune homme qui passait par là, soutenant avec intensité son regard comme pour l'empêcher de faire une fixation sur son ventre. En effet, bien que ce dernier ne soit pas si criant de vérité et finement dissimulé derrière des vêtements choisis avec le plus grand soin, Sandy semblait vouloir esquiver le sujet qu'était ce ventre arrondit, sans pour autant être dupe : la meute savait. Néanmoins, elle faisait tout en son pouvoir pour esquiver les discutions traitant de sa grossesse...
"Pas encore prête pour être mère" Penserez-vous ? Et bien non. Etre maman réjouissait la louve, n'allait pas croire l'inverse, cependant elle était terrifiée à l'idée de devoir élever seule ses enfants. Oui, voici ce qui hantait les nuits de la belle depuis quelques semaines, et ce qu'elle semblait vouloir reprocher à Ganymède... Elle se sentait abandonnée, et commençait désespérément à croire qu'elle devrait élever ces petits loups seule. Aussi, allant contre sa joie habituelle, la brune ruminait cela mais semblait garder espoir, au fond elle, que Ganymède Deablossom finirait par avoir un peu de temps pour elle et sa progéniture...

Dans un soupire las, Sandy s'adossa donc à un vieux chêne et observa le ruisseau qui portait quelques feuilles, des brindilles, laisser passer quelques fois un ou deux tétards, et ce, dans une mélodie plutôt agréable. Un spectacle anodin que beaucoup ignorait d'ailleurs, cependant, ce simple fait éveilla toute la curiosité de Sandy. Aussi, la jeune femme vint prendre place dans l'herbe grasse, un sourire innocent aux lèvres.
Doucement, ces incertitudes laissèrent place à la quiétude que lui apportait la nature, et Sandy sembla presque disposée pour rattraper sa nuit mouvementée, néanmoins son odorat la rappela vite à l'ordre : un parfum venait d'exciter son coeur qui battait à présent à toute vitesse.

Sandy ∞ « Ganymède ? »
Appela alors la demoiselle d'une voix hésitante

Elle s'était redressée à demi et observait à présent avec attention rare le chemin derrière elle, comme pour repérer au plus vite le beau jeune homme au loin. Un sourire resplendissant aux lèvres.

EPICODE[/size]

© Great Thief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 329
Localisation : poudlard.

Carte du Personnage
Baguette : ma baguette possède une taille de trente centimètre. elle est fine et élancée. elle permet de faire des sorts élégants et raffinés de même, elle est très utile pour les enchantements. enfin, son bois est fait du bois de vigne et elle possède en son cœur une écaille de magyar à pointes.
Fonction / Année d'Etude: membre d'une meute de loup-garou, écrivain anonyme, professeur d'étude des moldus à poudlard.
Sang : né-moldu.

MessageSujet: Re: Incertitudes et retrouvailles [Gany]   Jeu 4 Juin - 11:19




Incertitudes et retrouvailles



J'allais avoir ma semaine comme il avait été prévu de m'accorder à chaque fois que la pleine lune approchait à grand pas. Certain croyaient sérieusement que cela allait être de tout repos, néanmoins, cela n'était aucunement le cas. Si je ne me trouvais pas à Poudlard, c'est secrètement au sein de la meute de Soren que je revenais chaque matins et malheureusement... Pas avec autant de joyeuseté comme je pouvais le montrer autrefois alors que je venais tout juste d'être intégré dans cette famille qui m'avait ouvert les bras. Je rêvais d'une vie où il me serait facile d'assumer ce que je suis à présent et de me présenter bien plus sauvage en passant des journées et des journées en pleine nature, au niveau du camp et à dormir la pleine étoile. Cependant, je ne m'attendait pas à ce que cette illusion si réelle et si magique ne vienne à tourner au cauchemar. Je n'étais pas prêt à devenir papa et pire encore... Être père de créatures qui n'auront même pas l'apparence de bambins humains mais de louveteaux véritables. Des mômes qui hurleront à la mort plutôt que de pleurer. Ils ne sauront également parler... Il ne seront que des chiens et je serais leur père ! Je ne voulais tout simplement pas les accepter alors que je n'avais pas totalement décidé d'être intégralement un loup sauvage. Après tout... Comment allais-je présenter Sandy à mes parents ? Et comment allais-je présenter mes enfants, même ! Ils seront écœuré en voyant de quoi je suis capable de mettre au monde ! Ils me fuiront sans doute aussi et je n'aurais définitivement plus de nouvelle de ma sœur ! Ni même de la part de mes amis si je voulais assumer les conséquences... Non, pour moi, une chose était claire : ces enfants devaient disparaître de ma vie et peut-être un jour mettrais-je en place ma disparition totale de la meute. Plus facile qu'à dire qu'à faire.

Surtout lorsque des membres de la meute se détourne en m'apercevant de nouveau présent parmi eux et possédant aucunement un visage des plus gais. Je courbais l'échine bien que je n'étais pas moins inférieur que le reste du groupe. Je me sentais coupable. Coupable d'avoir laissé mes instincts de loup reprendre le dessus cette nuit où je m'étais retrouvé dans les bras de Sandy... Et bien qu'elle semblait se réjouir de la nouvelle aux premiers abords comme les plus fiers des lycans, cela m'avait tout bonnement inquiété. Si elle voulait les garder, il est vrai qu'elle pouvait après tout les gérer toute seule, mais elle restait une grande amie et je ne pouvais me permettre de me montrer en mauvais père même si je ne m'admettrais jamais l'être. Que je le considérais certainement comme des animaux de compagnies, pas moins... Mais ça encore, je me devais de le cacher pour ne pas surprendre Sandy et les autres. Fatalement ils penseront que je ne suis pas fait pour la vie en meute.

Je continue mon avancé jusqu'à ce que je ressente ce parfum si familier, accompagné d'une voix que je reconnaîtrais entre mille. Sandy. « - Ganymède ? » Je relève la tête et l'aperçoit. Je fis mine de sourire avant de m'approcher tout prêt d'elle pour finalement m'installer à ses côtés et la prendre dans mes bras, faisant quand même grandement attention pour ne pas venir écraser son ventre dont je ne voulais aucunement de contact, à tel point l'idée de voir ces créatures sortir, m'alarmait. Fermant un instant les yeux, je finis par les rouvrir pour m'écarter et venir planter mes prunelles bleutés dans les siennes... J'avais repris légèrement de l'assurance...
« - Bonjour... ! » Pas trop non plus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 74

Carte du Personnage
Baguette : 28 cm, relativement souple, chêne blanc, écaille de Noir des Hébrides
Fonction / Année d'Etude: Sans emploi / formation médicomage
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Incertitudes et retrouvailles [Gany]   Mar 30 Juin - 17:00


Retrouvailles et Incertitudes


Ganymède approchait d'un pas tranquille la louve adossée au vieux chêne et, cette dernière répondit à son sourire avec une certaine maladresse. Le beau mâle se comportait d'une manière anormale et ce n'était pas un étrange rictus qui souhaitait dérober les attraits d'un sourire radieux qui balayerait ce sentiment qui s'ancrait peu à peu dans l'esprit de Sandy.

Elle le laissa cependant approcher, tentant de décoder le langage corporel du professeur, de sonder son esprit et ce jusqu'à ces profondeurs, néanmoins il semblait imperméable à toutes ses tentatives silencieuses et la belle vint donc se rabattre sur son ultime arme. Son beau regard azuré vint donc se plonger dans celui du loup, comme pour le désarmer, ou du moins abattre toute barrière qui pouvait se dresser sur le chemin d'une discutions sincères, et non pas polie. Ses pupille dilatée, d'un jais profond, arborait les caractéristiques d'un amour peu assumé et accordait au visage de la belle une douceur sans pareille. Néanmoins, encerclant ce nid de douceur, des iris d'une intensité déstabilisante venait questionner le nouveau venu en silence.

Alors, comme pour faire taire son interrogatoire insonore, les bras de Ganymède vinrent se saisir du corps de la brune qui ne put cette fois-ci réprimer un sourire radieux tout en enfouissant son nez dans le col du professeur d'étude des Moldus. Si elle avait été un chat, son ronronnement aurait sût couvrir le chant des oiseaux. Cependant, n'étant pas son cas, Ganymède devrait se contenter du sourire heureux et des paupières closes de la belle pour en déduire la quiétude et le bonheur de Sandy qui résultait de son retour. Cependant, le comportement du brun divergeait de l'ordinaire et Sandy ne pouvait soutenir l'inverse.
Il semblait... Fuyant ?
La demoiselle relâcha donc son étreinte autour du brun afin de creuser un peu plus l'écart que Ganymède instaurait entre lui et le vendre arqué de la louve, et ce, d'un œil méfiant. Sandy semblait avoir vu éclater sa bonne humeur et déceler ce qui n'allait pas chez le professeur, la plongeant alors dans une certaine détresse.

Elle semblait en proie à mille et une questions, prisonnière d'un doute quasis cartésien qui faisait appel à ses peurs profondes. Ganymède semblait mal à l'aise et Sandy ne pouvait s'empêcher d'imaginer qu'elle était la cause de son mal-être, qu'il n'avait pas envie de la voir mais qu'il prenait sur lui par devoir, après tout il était le père de ses enfants, il se devait de faire un effort. Et, l'idée que Ganymède ne vienne vers elle seulement par devoir écœurait la belle. Elle tenait à lui, bien plus qu'elle ne voulait l'admettre et vivait déjà difficilement sa grossesse, alors, franchir cette étape importante qu'était devenir une mère, et cela sans l'appui d'une personne en qui elle avait confiance, semblait virer au cauchemar.
Aussi, elle se leva en glissant d'une voie anormalement froide :

Sandy ∞ « -Tu aurais pu feindre de m'ignorer si tu ne souhaitais pas me voir. »

Après tout ? Quelle autre raison pouvait tenir Ganymède loin d'elle ? Elle ne pouvait concevoir que les trois petits êtres qu'elle abritait au sein de son ventre pouvait être la cause de la fuite du père ; ils étaient des êtres innocents qui n'avaient rien demandés, alors pourquoi leur vouer une quelconque colère ? Non. La cause ne pouvait leur être inculqués. Sandy était donc forcément la fautive, bien qu'elle ignorait totalement en quoi. Aussi, vestige d'une fierté trop longtemps soumises, une certaine animosité scintillait au plus profond de son regard, défiant visiblement Ganymède.

Et, alors que ses lèvres s'entrouvraient pour laisser échapper quelques paroles peu douces à l'encontre de cet homme qui fascinait la louve, cette dernière se ravisa et se contenta de croiser les bras sur son ventre. Elle semblait dans l'incapacité de lui en vouloir.
Aussi, elle laissa échapper un soupire et vint s'asseoir un peu plus loin, demandant alors d'une voix douce bien que légèrement perdue :

Sandy ∞ « -Pourquoi m'en veux-tu ? ... Je n'ai rien fait de mal pourtant... Si...? »


HRP. C'est tout pourriiiiii ! Désolé >.<
Si tu n'as pas de matière pour répondre, je peux le refaire.  

©️ Great Thief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 329
Localisation : poudlard.

Carte du Personnage
Baguette : ma baguette possède une taille de trente centimètre. elle est fine et élancée. elle permet de faire des sorts élégants et raffinés de même, elle est très utile pour les enchantements. enfin, son bois est fait du bois de vigne et elle possède en son cœur une écaille de magyar à pointes.
Fonction / Année d'Etude: membre d'une meute de loup-garou, écrivain anonyme, professeur d'étude des moldus à poudlard.
Sang : né-moldu.

MessageSujet: Re: Incertitudes et retrouvailles [Gany]   Ven 3 Juil - 21:08




Incertitudes et retrouvailles



Elle me dévisageait comme pour essayer de déceler ce qu'il n'allait pas chez moi. Elle avait compris que je n'étais pas aussi enjoué de les retrouver comme cela pouvait être le cas autrefois où je découvrais la vie de loup sauvage... Mais plutôt inquiet. J'ai essayé de soutenir son regard d'un bleu glacé avant de la serrer dans les bras pour éviter de la regarder encore plus longtemps, rongé par l'inquiétude. Je ne voulais aucunement la blesser et si je la voyais plus comme une amie que comme une femme, je tenais beaucoup à elle. C'est d'ailleurs sans doute à la proximité de notre relation que les loups en nous ont prit la décision qu'il serait tant d'avoir des petits. Mais c'est plus compliqué pour moi, me considérant avant tout comme un humain avant d'être un animal. Il faut que je jongle entre ma vie active à Poudlard à jouer les sorciers civilisés et ma vie de lycan où j'ai le droit de faire ce que je veux, jusqu'à chasser les sorciers que je considère comme mes pairs. Cette arrivée de trois petits louveteaux dans ma vie change vivement mes plans... Car sans doute que cela allait annoncer le fait que je devrais m'occuper d'eux avant de me préoccuper de mes élèves... Malgré mon dégoût prononcé pour ces petits bébés même pas encore nés.

Néanmoins, j'oublie mes pensées quelques instants, me concentrant plutôt sur l'étreinte, rassuré lorsque je vis Sandy sourire. Intérieurement, je soupire de soulagement et je profite tout simplement. Mais les bonnes choses ont une fin et je n'essaye point de la retenir lorsqu'elle se décide d'arrêter notre câlin. Son regard se pose alors de nouveau sur moi. Cette fois-ci, impossible de garder mes prunelles dans les siennes, plus en colère que jamais. Je n'ose pas la défier tandis qu'elle le fait sans s'inquiéter de ma réaction... Je suis le petit nouveau de la meute, c'est donc automatiquement que je ne me risque pas en courbant légèrement l'échine face à elle. Nombreuses fois je me suis fait écraser sans que je ne cherche à attaquer en retour, préférant encore à fuir les assauts et abandonnant à la moindre occasion... Plutôt soudé, rare sont les loups qui osent mordre pour trois fois rien, seul les plus agressifs chercheraient la guerre. Aussi, je suis triste de devoir m'écraser devant Sandy alors qu'elle sera la mère de mes petits et, je suppose par la même occasion, ma prochaine compagne. Aussi, je l'entends prendre la parole lorsque l'on finit par se lever tout les deux. « - Tu aurais pu feindre de m'ignorer si tu ne souhaitais pas me voir. » Elle est cassante et froide, ce qui me surprend et me provoque l'effet d'une gifle... Je n'arrivais pas à croire qu'elle songe un instant que je ne voulais plus la voir elle. Elle, qui fut un véritable soutient lors de mon arrivée et qui devint une amie très proche dès qu'on eut entamé une discussion ensemble. Certes, si je ne cherchais plus à la retrouver, j'aurais pu également éviter le problème de nos enfants qu'elle aurait dû gérer seule, mais ça aussi, je n'aurais pu me permettre d'agir de la sorte. C'était aussi bien de ma faute que de la sienne, nous devions en assumer les conséquences ensemble, qu'importe ce que l'on pouvait penser de ses évènements.

Restant interdit, je la vis alors croiser les bras pour aller s'installer un peu plus loin comme pour éviter la discussion plus longtemps et c'est sur un ton désespéré et contrarié qu'elle reprit. « - Pourquoi m'en veux-tu ? ... Je n'ai rien fait de mal pourtant... Si...? » Je me rapproche timidement, la tête basse. Pouvais-je me permettre de rester silencieux aussi longtemps ? La laisser ainsi dans ces tourments afin d'éviter de la peiner davantage avec la réelle raison ? Je ne savais pas. Je ne savais plus. Et pourtant, je ne voulais tout de même pas la laisser croire qu'elle en était la cause. Que peut-être valait-il mieux que je lui fasse confidence de mes inquiétudes sur ces créatures qu'elle portait alors que pour le moment, ils ne pouvaient rien entendre et aucunement se vexer... « - Ce n'est pas à toi que j'en veux... » fis-je doucement avant de me rapprocher peu à peu d'elle d'un pas timide. « - Seulement, je n'étais pas prêt à devenir père... Et puis... C'est surtout qu'ils seront rien de plus que des loups... Je ne peux pas... Les considérer comme mes propres enfants... » lançais-je finalement en posant mon regard sur le sol, rouge comme une pivoine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 74

Carte du Personnage
Baguette : 28 cm, relativement souple, chêne blanc, écaille de Noir des Hébrides
Fonction / Année d'Etude: Sans emploi / formation médicomage
Sang : Mêlé

MessageSujet: Re: Incertitudes et retrouvailles [Gany]   Dim 5 Juil - 17:07


Retrouvailles et Incertitudes




Ganymède approcha alors et le coeur de la louve s'adoucie, muselant une fierté sauvage qui courbait peut à peu l'échine. Prise entre une pointe d'irritabilité et une sincère bienveillance à l'égard du beau brun, Sandy semblait profondément hésiter à taire des paroles peu élogieuses. Après tout, si le temps avait su enrober son mauvais caractère dans un cotons nuageux, la louve restait d'une arrogance et d'une impulsivité rare. Ces traits de caractère veillaient simplement, en attente d'une provocation auquel répondre, et le comportement distant de Ganymède semblait exciter ces défauts endormit. Néanmoins, les premières paroles du loup ôtèrent à la brune toute envie d'attaquer verbalement son interlocuteur. Ce n'était pas de sa faute ? Mais... Alors pourquoi était-ce elle qui subissait cet étrange comportement ? Instinctivement, les bras de la louve se ramenèrent sur son ventre arqué dans un geste protecteur. Cependant, lorsque Ganymède continua, abordant ses appréhensions sur son rôle futur, Sandy ne pu que sourire : après tout, elle non plus n'était pas vraiment rassurée à l'idée d'avoir des enfants, et bien qu'elle se réjouissait de ces naissances, elle craignait de mal faire. Mais, lorsque le jeune homme continua en annonçant « c'est surtout qu'ils seront rien de plus que des loups... je ne peux pas... les considérer comme mes propres enfants... », la jeune mère sembla se décomposer. Ses grands yeux bleu ne lâchaient à présent plus le visage pivoine de celui qu'elle aimait, mi-choquée, mi-furieuse. Comment ça "rien de plus que des loups" ?

Sous le poids de l'instinct aussi bien animal que maternel, Sandy laissa échapper ce qui s'apparentait un grondement. Ce n'était pas "que des loups", il s'agissait de SES enfants ! De LEURS enfants ! Et dire de telles abominations à leur sujet était inconcevable aux yeux de la future mère. Indignée face à cette vision qui semblait tout droit inculquée par Dolores Ombrage tant son allure semblait moyenâgeuse, Sandy fusillait du regard un visage bas et honteux. Il était vrai que Ganymède avait toutes les raisons du monde pour s'inquiéter, la louve les comprenaient, mais les paroles du brun avaient révoltées la jeune maman. Elle était un fervent défenseur des droits des lycanthropes, luttant avec vigueur contre l'esprit scellé du ministère de la magie, et ce n'était pas Ganymède, un loup, et le père de sa progéniture qui plus est, qui réussir à lui tenir tête ! Non mais ! Alors, d'une voix cinglante et déterminée, la brune lança, le regard acéré planté tel un poignard dans celui de son interlocuteur :

Sandy ∞ « J'oubliais que notre condition de lycanthrope faisait de nous des êtres divergent du genre humain, nous conditionnant à vivre en forêt, coupé de toute culture, et surtout d'humanité.
Ton statu de professeur et ma formation de médicomage en témoigne bien évidemment, après tout, si je me suis orientée vers la prodiguation de soin envers de parfait inconnus c'est bien évidement, une manière de laisser s'exprimer mes mœurs les plus primitifs. Non ?

Si la différence de ces êtres les rends monstrueux à tes yeux, questionne toi sur ta propre humanité Ganymède. Tu es un loup toi aussi, au même titre qu'eux. Pourtant, il me semble que tu enseignes à Poudlard, et surtout, que tu tentes de transmettre à tes élèves une certaine ouverture d'esprit vis-à-vis du monde moldu. Un monde tout aussi bestial que celui des loups, voir plus cruel. J'ai tendances à oublier que là où un animal attaque avec raison, l'Homme peut tuer gratuitement.

L'apparence est une chose, mais posséder les attraits d'un Homme n'est pas forcément être humain. Aussi, ils ne seront pas "que de simple loups", ils resterons nos enfants. Des nouveaux nés qui auront besoin d'amour, d'attention, de patience. Il est certain que si tu les éduques comme de vulgaires animaux, ils se comporterons comme tel : l'enfant se construit par l'éducation et le regard de ses parents. Alors, si tu souhaites les renier, va, part. Je préfère mille fois les élever seule que les voir grandir sous le regard écœuré de leur géniteur.
Néanmoins saches qu'un beau jour ils t'étonnerons, et tu ne pourras que regretter ces mots si cruels à leur égard. »

La voix mélodieuse de la belle, bien que déformée par une certaine colère, vint donc taire tout autre propos. Ganymède n'avait pas à subir un débat houleux dès son retour : il n'était pas là pour ça. Et, bien que ça vision pourtant pas si illogique que ça révoltait la mère, Sandy s'efforça de museler son impulsivité, l'enfermant dans une petite boîte au fond de sa tête afin de retrouver un semblant de calme.

A vrai dire, si ce discourt était retombé aussi tôt ce n'était pas pour préserver la quiétude de Ganymède mais bel et bien parce que trois petits êtres semblaient que peu apprécier cet excès de colère et le faisait savoir à grands coups...
Ah... Les joies d'être maman... T.T

HRP.

Sandy, future ministre de la magie relatif aux hybrides O/  

© Great Thief sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Incertitudes et retrouvailles [Gany]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Incertitudes et retrouvailles [Gany]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard The War ! :: Quartiers :: Loutry Sainte Chaspoule-